vendredi 4 octobre 2019

Parution: Le Carnet Noir de Gilbert Vautrin



Extraits :

Des mots me hantent
des mots que je retourne
comme WALDGÄNGER

celui qui va dans la forêt
hors des sentiers battus et rebattus
alors oui un animal rebelle
et singulier un sanglier un solitaire
singularis qui vit seul

un sauvage

une bête noire

et puis des mots

comme WANDERER

le marcheur l'errant le voyageur

le rôdeur de la nuit noire

une ombre dans l'ombre

des mots

comme HOLZWEGE

chemins qui mènent nulle part
sinon vers quel lieu
peut être une clairière
"une éclaircie dont la philosophie ne sait rien"
écrivait Heidegger
du fond de sa Noire Forêt
des mots de Germanie
derrière l'horizon loin
des mots de la-bas
des mots que je retourne
dans ma tête et dans ma bouche
comme ces pierres trouvées
que je tourne et retourne dans mes mains
maintes et maintes fois
puis que j'abandonne sur le chemin
quelques signes quelques visages
comme ça pour rien
ou pour une autre fois











Aucun commentaire:

Publier un commentaire